samedi 12 janvier 2019

DW S12 E00 Resolution



Resolution

Le jour de l'An, synonyme de fêtes, et de repas gargantuesques... Mais aussi d'un danger monstrueux, mortel, qui menace les habitants de la planète Terre.
La Docteur et la Team TARDIS sont les seuls qui peuvent empêcher la catastrophe.

Avis : 
J'ai eu quelques difficultés qui m'ont empêché de placer cet épisode dans la case "inoubliable" de ma mémoire. Il restera donc moyen pour moi, mais tout de même fort sympathique.
Voici une liste trouée de mes difficultés, parce que je suis déjà en train d'oublier l'épisode :

  • La Docteur qui a des meilleur.e.s ami.e.s. C'est pas parce qu'elle est une femme qu'elle n'a pas le droit d'avoir des compagnons bordeleuh !
  • La Docteur qui est toujours ultra-pacifiste, ultra "gentille", presque "très jeune". La "grandeur" de ses prédécesseurs me manque.
  • Le père de Ryan qui apparaît comme ça, comme un cheveu sur la soupe, sortant de nulle part, pour récupérer son gamin, et qui nous offre une scène ultra longue, beaucoup trop longue pour moi.
  • Alors que Ryan a eu du mal à accepter un grand-père tout à fait potable, responsable, respectable (comment ça je kiffe Graham ?), il a suffi d'un épisode et d'une menace de mort pour qu'il se rapproche de son géniteur.
  • Et encore une menace "la plus mortelle de toutes les menaces de l'Univers". Le classement est un peu chelou dans la tête de la Docteur. Toutes les bestioles menaçantes ont l'air d'être sur le top 1.
Néanmoins, je vais distribuer des bons points à :

  • Graham, parce que c'est Graham de prime abord, puis parce qu'il râle enfin parce qu'il est l'homme à tout faire et qu'il se fait même oublier par la Team au passage.
  • Le Dalek qui vampirise les gens. Chouette idée (qui ressemble étrangement au bestiau qui s'est mis sur Donna y'a quelques saisons)
Bon. Maintenant va falloir attendre un an. Heureusement que l'univers de Doctor Who est vaste...

mardi 18 décembre 2018

DW S11 e10 The Battle of Ranskoor Av Kolos

The Battle of Ranskoor Av Kolos

Avec un scénario de Chris Chibnall

La Team Tardis vole au secours d'une zone qui envoie plein de messages d'alertes. Pour découvrir un soldat traumatisé, une planète mortelle dévastée, et les débris encore fumants d'une bataille sanguinaire. Les choix du Docteur ont eu une conséquence inattendue et un prix très lourd à payer.

Avis : 

On a une bataille, une menace importante, un danger, des aliens... C'est plus cool.

Dommage que ce soit le Stenza de l'épisode 1. Difficile de se sentir menacé face à ce machin ridicule sous respirateur.
Alors nous, humains que nous sommes, qu'aurions-nous fait ? Aurions-nous tué le Stenza dès l'épisode 1 ? Parce qu'il a survécu et est à l'origine d'une hécatombe tout de même, à tel point qu'une armée doit être levée pour l'arrêter.
À ce propos, il y a une chose que je ne comprends pas. On envoie une armée pour l'arrêter, elle se fait défoncer. Okay. Mais pourquoi envoyer un équipage de trois quatre personnes après ? Je ne suis pas stratège mais il me semble que ce n'est pas une très bonne idée. (M'enfin je suis du genre à envoyer un paysan à l'autre bout de la map pour faire chier mon ennemi mais...).
Pour en revenir sur la Docteur... Elle reste toujours très pacifique. Pas d'éclats à la Ten, même si elle a causé indirectement plein de morts. J'ai cru à un moment qu'elle allait perdre son modificateur neuronal et montrer enfin à ses compagnons ce qu'elle avait dans le ventre. Je les aurais bien vu, enfermés dans une pièce, avec la Docteur qui dévoile enfin sa part sombre, à tel point que Graham renonce à ses envies de meurtre et enferme le Stenza pour sa protection. Mais non. C'est dommage, l'idée avait du potentiel. À peine deux trois phrases bizarres, ce qui ne change pas de d'habitude, et un mal de crâne. Cette planète n'a pas l'air si agressive au final.
Je crois que c'est un des gros problèmes de la saison. On nous montre des "menaces les plus mortelles" toujours plus dangereuses les unes que les autres mais elles sont atténuées au point d'en devenir risible. Graham veut tuer l'assassin de sa femme et cela se comprend, on peut même arguer que c'est plutôt une bonne idée pour sauver les autres planètes. Mais il finit par l'enfermer pour ne pas le tuer. Parce que ce n'est que justice.
Mais non, c'est d'une cruauté inimaginable. Le Stenza va dériver sans espoir pendant toute sa vie (bon sans respirateur... Avec un peu de chance ce sera pas très long). C'est la punition suprême de Ten contre la famille de sang, quelques saisons avant (quand il se baladait avec Martha). Mais pour Graham, l'acte est atténué. Il passe même pour acceptable parce qu'il permet de réunir Graham et Ryan. Je trouve ça très bizarre.
Si je devais faire le bilan de la saison... Là je ne retiens aucun épisode en particulier. Il n'y en a pas un qui se détache de l'autre dans ma tête. C'est purement subjectif mais bon... Midnight, le double épisode de la famille de sang, 42, Mars et ses foutues gouttes d'eau, etc Même plusieurs années après ces épisodes me marquent. Là je suis pas sûre de pouvoir me souvenir précisément des épisodes de la 13éme Doc.
(Bon j'ai kiffé l'épisode parce que je suis très bon public et j'adore la Team Tardis, la nouvelle Doc (même si j'aimerais bien qu'elle nous fasse de grands coups d'éclat, c'est pas parce que c'est une femme qu'elle doit laisser passer tous les génocides), et j'aime beaucoup Graham aussi qui est très attachant).
(Vivement l'épisode de Noël du Nouvel An)
(Ou pas parce qu'on a un an de hiatus après, ils sont vraiment relou avec leurs hiatus à chaque saison)

dimanche 9 décembre 2018

DW s11 e09 It takes you away

It takes you away

De John Wilkinson

L'équipe atterrit en Norvège, à notre époque, et découvre une jeune femme terrifiée, qui se cache dans une maison, craignant un monstre.


Avis SPOILER :

C'est mieux.
C'est rythmé, mortellement dangereux, on découvre d'autres personnages, on a des aliens, et en bonus on en apprend plus sur la Docteur.
Yaz a un moment où elle sert "utilement" en utilisant sa formation de policière pour prendre en charge l'adolescente terrifiée.
Ryan se fait traiter de méchant mais il avait raison dès le début.
Graham... Pauvre Graham. Mais le mettre en opposition à Erick le rend beaucoup plus intéressant. Erick n'hésite pas à fuir, abandonner sa fille en la coinçant dans la maison et en la terrorisant, jusqu'à aller au point où il voudrait rester avec sa fausse femme sans espoir de revenir vers sa fille. C'est uniquement quand la Docteur lui prouve que la fausse femme ne veut plus de lui qu'il accepte de partir. Graham a fuit lui aussi, pour se reconstruire, en emportant le gamin (qui d'un point de vue technique n'est pas "à lui" mais il le prend en charge tout de même). Il n'écoute pas la Docteur mais ouvre les yeux quand sa fausse femme lui propose d'abandonner Ryan, là où Erick n'hésite pas à abandonner sa fille. Ryan a été abandonné par son père, mais il peut être certain que Graham ne l'abandonnera pas (autrement que dans la mort... J'espère qu'il survivra aux aventures.).
Erick est détestable.
La Docteur... 7 grands-mères ! Pourquoi ? Comment ?! C'est toujours plaisant d'en apprendre un peu plus sur elle, sa vie, son folklore. Bon, par contre, comment elle a pu déduire que le monstre de la semaine c'était le Soletract ? Il y avait très peu d'indices et plein d'aliens auraient pu répondre à cette description, sachant qu'il y a beaucoup de "cet alien c'est le plus mortel, le pire" un peu partout (un peu comme les bestsellers j'ai l'impression... Tous les livres sont les meilleurs. Tous les méchants aliens sont les plus pires et les plus mortels). Bon, on va dire que ça passe parce qu'on n'a pas le choix. Elle aurait pu se planter mais non. On a un point positif néanmoins : elle se fait enfin écouter par les gens et les aliens ! Enfin les gens arrêtent de l'ignorer et la rabrouer ! Et elle se permet même de bluffer pour mener l'alien par le bout de ce qui lui sert de nez ! J'espère que ça va continuer dans les épisodes suivants, qu'elle va continuer de s'affirmer et éclater en splendeur. Cette saison devait permettre aux nouveaux de prendre le train en marche. J'espère que la Docteur pourra déployer tout son talent dans la prochaine saison.

samedi 1 décembre 2018

Doctor Who s11 e06 Demons of the Punjab

Demons of the Punjab

J'avais oublié de faire une fiche sur cet épisode... Est-ce que c'est un signe qu'il ne m'a pas marqué ? Peut-être. Faut dire aussi qu'il y a peu d'épisodes qui marquent.
Dommage pour le scénariste de l'épisode, Vinay Patel. J'ai involontairement zappé son travail alors je me rattrape.

Yaz veut connaître le passé de sa grand-mère. Ce qui est donc maintenant possible quand on a un TARDIS sous la main. Pendant la partition de l'Inde, la Docteur se rend compte qu'il y a une grande menace...

Avis Spoiler (ou pas vu le temps que j'ai mis à faire la fiche) : 
J'ai appris des choses dans cet épisode. Je ne connaissais pas le passé de l'Inde. Maintenant j'en sais un petit peu plus, merci Doctor Who.
Par contre... Je suis un peu perplexe (encore ?!).
La Team se bat contre des méchants qui ne sont pas méchants, pour qu'on apprenne que les vrais méchants c'était les humains. Et ils ne peuvent rien faire, sinon Yaz disparaît. J'allais dire quelle est l'utilité de tout ça ? Et je pense que c'est aussi montrer qu'ils ne sont pas surpuissants, que l'Histoire peut leur mettre de grosses claques et que la "victoire" du bus n'en est pas une, mais un coup de chance.
Je dois avouer aussi que l'épisode ne m'a pas marqué. Il est sympa, mais il manque quelque chose.

Doctor Who s11 e08 The witchfinders

Come on bb

Doctor Who The witchfinders

Avec un scénario de Joy Wilkinson
La Team TARDIS arrive dans une nouvelle zone... Et assistent au procès d'une sorcière ! Parce que la zone est, semble-t-il, envahi par Satan. Et pour purifier la zone, ses propriétaires sont prêts à aller très loin. Jusqu'à rayer un village de la carte ?


Avis SPOILERS :
Alors je suis un peu perplexe. Beaucoup même.
Quels points me rendent perplexes... Sachant que je vais en oublier, parce que j'ai pas pris de notes pendant l'épisode...
  • J'ai lu sur d'autres avis que les gens trouvaient qu'on manquait d'épique, d'une Docteur grandiloquente... Et oui, c'est vrai. Il manque ce côté épique. Il manque un petit quelque chose qui fasse que l'épisode soit exceptionnel, et marque les esprits à jamais. Comme Midnight. Ou 42.
  • Début de l'épisode... La Docteur plonge pour récupérer la femme, quitte à se faire trucider à la fin parce qu'elle a sauvé une potentielle sorcière. La pauvre femme ne respire pas. La Doc et la team en concluent qu'elle est morte. Bien sûr qu'elle ne respire pas, elle a plein d'eau dans les bronches ! Elle est encore sauvable ! Pourquoi ne pas lui avoir fait un massage cardiaque ? Parce que ça appuie quand même sur les poumons et ça lui aurait permis de cracher un peu de flotte et de respirer après. Mais non. Elle est décédée. Pas de tentatives pour la réanimer. Et parmi la Team y'en a pas un qui a eut l'idée. Pour faire un petit point secourisme, nous n'avons pas le droit de déclarer quelqu'un de mort sauf si la personne n'a plus de tête (parce que bon si elle est décrochée, c'est que les artères jugulaires sont coupées, donc plus de sang dans le corps) et dans un autre cas mais je ne me souviens plus. Ce n'est pas la noyade en tout cas. De fait, quand on doit secourir quelqu'un... On le fait. On ne peut pas dire : "je ne le fais pas parce que la personne est morte".
  • Autre point qui me gêne... La moitié du village se fait dézinguer, l'autre moitié n'a pas l'idée de se défendre. Il aurait fallu pouvoir l'expliquer ça.
  • L'arbre qui servait de verrou pour retenir les méchants aliens a été cassé par une humaine. Ah. Bon d'accord il est vieux, ça s'explique. Mais pourquoi se servir à nouveau de l'arbre comme un verrou ? Il est cassé ! Et même, dans le "futur" y'aura probablement une entreprise qui va l'enlever, cet arbre, pour construire des logements ou autres. Il aurait fallu, au minimum, déplacer la prison ailleurs et la renforcer. Puis, les méchants aliens, contaminent l'humaine qui les a libéré. Bon ça se comprend, mais il aurait été plus intelligent d'attendre que la femme casse l'arbre. Là ils auraient pu envahir le monde trankilou.
  • Des méchants qui, malgré leur erreur d'avoir retardé leur libération en effrayant l'humaine qui les libérait, auraient pu envahir le monde easy encore une femme... Ils ont assommé la Team TARDIS. C'est tout. Pourquoi ne pas avoir tenté de les tuer ou de les contaminer ? Fût un temps on avait un soleil assassin qui tuait ses pilleurs et qui est même allé jusqu'à contaminer le Docteur ! Pourquoi pas là ? Pourquoi ne pas avoir utilisé la Docteur ?
  • Petit coup de coeur pour le King James, ridicule au possible, mais rigolo tout de même.  Il me donne l'impression d'avoir été passé dans une loupe grossissante pour bien montrer ses défauts. Alors pourquoi pas, il avoue lui-même porter un masque. C'est assumé.
  • Une Docteur qui se rend compte que c'est chiant d'être une femme et que personne parmi ses ennemi.e.s ne la prend au sérieux... D'accord, soit. Mais maintenant, comment elle fait pour se battre ? Quand est-ce qu'elle nous apprend à poser nos ... À nous battre ? Parce qu'elle est quand même loin d'Eleven qui fait un pied-de-nez à tous les vaisseaux spatiaux ennemis qui veulent lui piquer la Pandorica.
Bon, je suis pas sûre que j'ai tout retenu. Mais le principal est là : il manque quelque chose pour que la série soit "prise au sérieux", ait un coup de peps.

samedi 24 novembre 2018

Doctor Who season 11 e07 Kerblam !

Kerblam !

Avec un scénario de Pete McTighe et notre team TARDIS habituelle.

La Docteur reçoit un colis venant de Kerblam avec un petit mot qui lui demande de l'aide. L'équipe n'écoute donc que son courage (et Graham) pour aller sauver l'auteur du mot à Kerblam.

Avis SPOILER :
Alors je pense qu'il faut d'abord que je précise que je suis hyper bon public. J'ai regardé les Animaux fantastiques 2 hier, c'est-à-dire les crimes de Grindy (je sais pas écrire son nom) et j'ai kiffé. Mais j'en ai parlé avec un ami et il avait plein de choses à dire sur ce film, repéré plein d'incohérences... Ce qui me fait penser que l'histoire est quand même vachement mieux dans ma tête.
Du coup sans surprises j'ai aimé l'épisode. Ce qui vous donne un avis inutile sur l'épisode. Et qui me fait douter de l'utilité de mes autres avis.
C'est pourquoi après discussion avec moi-même (Bandler (ou Grinder...) dit qu'on est tous schizophrène si ça peut vous rassurer) et quelques recherches pour voir ce que les gens ont pensé de l'épisode, je peux nuancer mon avis (miracle).
Voici quelques points bizarres : 
  • La Team TARDIS qui arrive à se faire embaucher facilement. Je croyais qu'il n'y avait pas assez de places pour tout le monde ?
  • Deux boss qui sont censés être tyranniques mais qui ne sont pas très convaincants. Où est la menace alors ?
  • Des employés sous pression... Mais qui travaillent à deux à l'heure et en profite pour papoter avec les nouveaux. Le boulot est dur, ils sont censés être exploités. Mais ils ont l'air limite heureux d'être là. Bon okay, comme ça ils ont des sous pour leur famille. Ou pour eux-mêmes. Mais Dan a quand même abandonné sa petite fille pour travailler. Un peu de larmes tout de même !
  • Est-ce que les gens servent à quelque chose là-dedans ? Dan raconte son histoire mais je sais pas... Kerblam n'a pas l'air d'être une si mauvaise entreprise. J'ai l'impression qu'il ne sert qu'à mourir pour montrer qu'il y a un danger mortel pour nos héros. La fille, Kira, est plate. Je veux dire, il manque des émotions sur son visage. Okay elle fait la fille gentille qui sourit tout le temps mais ça n'arrive pas à rendre l'entreprise dangereuse... Dommage qu'elle ne serve qu'à mourir. Les autres gens sont dans l'espace détente, occupés à se détendre. Quitte à servir à rien je préfère être là perso. Pour le "méchant"... Il fait pas tellement crédible. L'histoire aurait dû s'arrêter un peu sur lui, histoire de comprendre qu'est-ce qu'il a vécu pour qu'il puisse se justifier de vouloir commettre un génocide et qu'il sacrifie sa copine pour sa cause... Mais quelle cause ? À moins que nous voyions tout ça plus tard. Mais (bis) j'ai l'impression qu'ils ont tué la fille juste pour donner plus de méchanceté au gars. C'est dommage parce que cela n'a servi à rien.
  • La 13éme Doc qui met son pacifisme de côté... Enfin un peu de... J'allais dire un "mot" pas très galant, du coup je vais me paraphraser. Les autres Docteurs masculin avaient un côté sombre. Ils n'hésitaient pas à faire des choses pas trop trop morales. La 13éme Doc... Est très pacifique. Peut-être trop. Peut-être trop femme ? Alors ce serait cool qu'elle retrouve un peu de "piquant". Ou alors c'est moi qui voit le "mâle" partout.
  • Le papier bulles tueurs... J'adore le papier bulles <3 x'D
Pour conclure tout ça... Espérons que tout ce bazar s'explique à un moment donné.

jeudi 22 novembre 2018

EDA s03 e05 et 06 The scapegoat

The scapegoat

Le Docteur et Lucie se retrouvent embarqués malgré eux dans une histoire horrible...

Paris, la nuit,  Le Moulin Rouge, le Grand Guignol, Montmartre... Mais surtout le théâtre des Baroque ! Et Max Paul ! L'homme le plus assassiné de tous les temps ! Prenez place, et assistez à l'exécution...

Mon avis SPOILLEERRRRSSS:

Scapegoat… Bouc émissaire…
Une histoire un peu étrange au début… Mais ça va, les explications arrivent vite. Et ce n’est pas une histoire si difficile à comprendre. Heureusement parce que le tardiswikia n’est pas complet.
Personnellement je trouve que les différents éléments de l’histoire tiennent bien ensemble et se justifient. La victime est enfermée dans un jeu bien macabre. Bon, on peut trouver un argument contre : qui se laisserait volontairement tuer perpétuellement ? Prenez la question autrement. Nos scapegoats à nous ne se font pas tuer. Pas physiquement. Mais mentalement. Et pourtant, c’est le même cas. Les personnes harcelées n’arrivent pas à s’en sortir. Et Max s’est clairement fait brainwashed. Même si c’est très macabre, je ne peux m’empêcher de trouver ça réel.
Par contre à la fin je ne comprends pas trop… Ils sont retournés chez eux mais qu’est-ce qui nous prouve qu’ils ne vont pas continuer à utiliser un scapegoat ? 
Mais à part ce point, l’histoire est tout de même étrange. Des chèvres psychopathes à moitié humaines… Qui l’eût cru ? Il n’y a vraiment que dans Doctor Who qu’on peut voir ça…

J’ai beaucoup aimé le message fait passé par le Docteur au scapegoat… Max peut arrêter de se définir comme un bouc émissaire. Et le passage où le Docteur annonce qu’il était une scapegoat… C’est ce que j’aime dans les classics : on en apprend plus sur lui. Et son histoire est vraiment complexe… Cette scène donne vraiment plus de profondeur aux épisodes de la nouvelle série, comme lorsque Ten hésitait à tirer sur Rassilon ou sur le Maître. Je me demande si le / la Docteur va oser faire revenir Gallifrey ou se souvenir. Comment peut-on faire revenir un peuple que l’on déteste mais qui sont nos seules racines ?

jeudi 15 novembre 2018

EDA s03 e03 et e04 The Beast of Orlok

The Beast of Orlok
De Barnaby Edwards

La ville d'Orlok en 1827, en Allemagne, est sous le coup d'une malédiction. Vingt ans plus tôt, une bête immonde est venue pour tuer des gens. Et maintenant, il semblerait qu'elle soit revenue.

Avis :

Alors j'ai pas tout compris mais c'était sympa. Tardiswikia donne quelques informations complémentaires mais pas de plot. Peut-être qu'un jour je ferais les plots.
J'aime vraiment la relation entre le 8éme Docteur et Lucie. L'alchimie entre eux est vraiment fantastique et l'épisode explore un peu plus cette relation. Je suis ravie aussi de la place prise par cette petite humaine, dans le Tardis. Parce que sans elle, le Docteur aurait été bien embêté. Les deux arrivent toujours à me fasciner autant.
L'histoire en elle-même est aussi intéressante. J'apprécie de découvrir que les héros ne sont pas forcément le Docteur et son / ses compagnons mais aussi les humains, petites bestioles fragiles dans l'Univers, lorsqu'ils décident de suivre leurs convictions à tout prix.
J'ai juste une remarque négative concernant le Docteur. Il se retrouve enfermé avec un psychopathe qui est capable de désosser une calèche entière avec les gens dedans, et même les chevaux. Et tout ce qu'il trouve à faire c'est de lui dire "Je sais que c'est vous, vous êtes un monstre, voici les preuves irréfutables." Et après il s'étonne que ça parte en vrille. C'est le moment cliché par excellence (du même niveau que le méchant qui donne tout son plan diabolique au héros parce qu'il va tuer le héros après mais le héros s'en sort et bat le méchant parce qu'il connait son plan). Le Docteur n'a pas été très malin sur ce coup-là.

samedi 10 novembre 2018

Doctor Who s11 e05 The Tsuranga Conundrum

The Tsuranga Conundrum

Avec Chibnall, Graham, Yasmin Ryan, et un mignon petit Pting.

Alors que la Docteur et sa Team TARDIS font les poubelles pour trouver une pièce particulière, ils tombent sur une mine sonique.
Gravement blessés, ils doivent faire face à une menace mortelle qui a décidé de manger le vaisseau qui les avait récupéré.


Avis SPOILERS DE CHEZ SPOILERS SUR L'ÉPISODE
Plusieurs points m'ont fait sortir de l'épisode par moments, mais évidemment je ne les ai pas noté. Mais ce n'était pas trop grave et l'épisode était vraiment sympa.
Je vais néanmoins pouvoir revenir sur plusieurs points de l'épisode.

Le premier qui me revient à l’esprit, c’est au début de l’épisode…
La Docteur tombe sur une bombe et le premier réflexe qu’elle a c’est de dire à tout le monde de ne pas bouger. C’est un peu bizarre. Bon après, peut-être que la mine se déclenche quand il y a un mouvement aussi. J’ai trouvé cela frappant, sans mauvais jeux de mots, qu’elle n’arrive pas à désamorcer la bombe, même avec son couteau suisse de l’espace. Bien sûr, il fallait qu’elle échoue pour que la suite de l’épisode puisse se dérouler, mais cela montre aussi qu’elle n’est pas invincible. C’est important qu’elle et ses compagnons se le rappellent.
Parce que parfois la Docteur montre qu’elle a un ego tout de même assez fort. Comme au moment où elle rabroue Graham au début, au milieu des poubelles. Mais elle a souvent besoin de s’excuser et d’avoir une validation de ses ami.e.s. Je trouve ça un peu dommage… Cette espèce de faiblesse toute humano-féminine qui apparaît parfois, et qui la fait ressembler plus à une femme humaine avec toute notre éducation (oui je suis une femme aussi) qui nous pousse à nous sentir inférieure… Pourtant avec son bagage, elle devrait avoir plus de « puissance » que ça… C’est dommage. Parce que Chibnall offre une héroïne badass aux petites filles (et aux plus grandes ptdr) pour qu’elles aussi puissent faire tout ce qu’elles veulent dans leur vie… Mais si la Docteur souffre des mêmes problèmes que la gent féminine… Bah… À moins qu’elle s’émancipe progressivement par la suite et gagne en force. Si ça se trouve Chibnall veut nous accompagner tranquillement vers une héroïne féminine hyper badass et qui ferait peur à Docteur Strange. Connaissant une partie des réactions de la fanbase, c’est peut-être pas une si mauvaise idée d’y aller doucement. Un pas après l’autre…

L’autre point qui m’a fait tiqué n’est pas l’homme enceinte. Homme, femme, je m’en fiche. Je l’ai juste trouvé très rigolo à s’extasier sur  son bébé, et bordel ça grandit vite ces trucs là.
Puis la scène où Yaz et Ryan discutent de l'enfance de ce dernier... Qui sert à rien. Les deux loulous doivent se dépêcher sinon ils vont mourir mais non, ils en profitent pour nous taper une petite psychanalyse.

J’ai beaucoup aimé le médecin, je ne sais plus comment il s’appelle d’ailleurs. Beau, intelligent, n’hésite pas à faire taire la Docteur et y arrive… Enfin quelqu’un qui lui met des stops ! L’air surpris de la Docteur et boudeuse comme un petit enfant qui se fait gronder… C’était tellement cute ! Malheureusement… « Rookie error… » Il le savait pourtant ! Pourquoi il s’est foutu là-dedans c’est tellement stupide ! On aurait pu avoir un autre compagnon vraiment intéressant, qui s’oppose au Docteur… Mais non, c’est peut-être pour ça qu’il est mort. 

L’infirmière… Je l’ai trouvé plate. Peut-être parce qu’elle donne l’impression d’être faible. C’est dommage sachant que les femmes de l’épisode sont celles qui sauvent tout le monde. Serait-ce pour nous faire prendre conscience de la façon dont la société patriarcale nous rabaisse ? Allons-nous devenir des féministes à la fin de la saison ?

Le Pting m’a fait trop rire au début. Il est trop cute. J’aurais pas cru qu’un petit machin si kawai puisse faire peur. Puis son petit air de contentement quand il a bien mangé… C’est trop meugnon. Calé dans un huis clos flippant c’est parfait. Et j’ai beaucoup aimé la solution finale, qui nécessitait de penser « out of the box ». Vive l’imagination !

Par contre j’ai moins aimé l’androïde qui n’a servi à rien. Il aurait peut-être pu prendre le Pting dans les mains et le jeter dehors. Mais comme il n’est pas organique il se serait peut-être fait bouffé. Puis son air à la fois très humain mais peu humain (son para-langage inexistant, sa peau sans couleurs…) (serait-ce ça, la vallée dérangeante ?) ne le rend pas sympathique. Le pire est qu’il meurt à la fin de l’épisode mais cela ne semble gêner personne. Son humaine étant morte, il va s’éteindre. Le frère aurait pu le prendre à son service mais non, même pas. La mort du robot passe tout à fait inaperçue. Il ne fera, comme il l’a expliqué, que s’éteindre. Oui. Comme tout être humain. Sauf qu’il ne l’est pas.
Et la générale… C’était visible d’avance qu’elle allait mourir… Pourquoi ne pas avoir laissé son frère piloter ? Sachant qu’il a très bien pu la remplacer après, parce qu’elle était remplaçable. (Mais quel exemple pour les petites filles hein ? On va finir féministe :’( XD)

Enfin bref… J’ai aimé l’épisode (je suis bon public) même s’il y a quelques petits points qui m’ont fait tiquer. Mais bon, Chibnall ne peut que s’améliorer hein ?

jeudi 8 novembre 2018

EDA S03 E01 et E02 Orbis


Cela fait déjà quelques épisodes que je finis par écouter plusieurs audios d'affilée... Je vais donc les reviewer en même temps, pour plus de facilitées... (Et surtout ne pas me perdre dans mes écoutes...).

Orbis est composée de deux audios, pour une même histoire, coupée en deux donc (si si je vous jure c'est clair). Et c'est Alain Barnes et Nicholas Briggs qui en sont les auteurs. Et comme ces deux gars sont géniaux, leurs audios ne peuvent qu'être géniaux.

Le Docteur est mort. Lucie Miller a repris une existence "normale" tâchée par le deuil. Mais la Headhunter débarque et tient absolument à réunir les deux amis, sur une planète avec de gros océans. Elle a un plan, et un business à tenir.

Avis SPOILER :

Attention il est fort probable que vous ayez envie d'écouter les deux audios à la suite. Ils sont aussi géniaux que les deux audios d'avant. Et tout aussi horrible.
On en apprend encore un peu plus sur le Docteur et sa relation avec Lucie... Franchement ça dépasse tout. L'épisode d'avant laisse penser que ça n'ira pas plus loin, qu'ils ont traversé le plus dur, mais non, c'est pire dans l'épisode d'après.
Cet épisode double a une fin vraiment horrible. J'ai l'impression qu'on se rapproche de plus en plus du Docteur de la Time War et ça me fait de la peine. Parce qu'il va traverser des choses toujours plus horribles. Sachant cela, est-ce qu'on aurait fait la même chose que Lucie à la fin ? Personnellement je me pose beaucoup de questions...